• Stages, photo et leçon inaugurale

    Les premiers cours proprement dit ont commencé mercredi 26 septembre. J'ai envie de parler de 2 choses dans cet article : les cours en eux-même bien entendu mais également de la sortie de l'école dont on nous parle déjà beaucoup (trop ?).

    Le mercredi 26 est d'ailleurs symptomatique de cette dualité : le matin, droit de la presse, l'après-midi, préparation aux stages. Si la matinée est plutôt détendue, surtout pour moi puisqu'on parle des bases du droit qui ne me sont pas étrangères, l'après-midi met la promo dans un état assez bizarre. A mi chemin entre la léthargie et le désespoir.
    Les stages à l'IJBA se déroulent pendant les vacances d'hiver et de printemps pour des durées courtes de 15 jours puis un stage de remplacement d'été en juillet/août. Ces stages courts sont en fait un pré-stage où l'étudiant est envoyé dans la future rédaction qu'il occupera à l'été. En Master 1, le stage d'été se fait obligatoirement en PQR (Presse Quotidienne Régionale), et les 36 étudiants sont répartis dans toute la France.
    C'est une ancienne journaliste dans la Loire (à Saint-Chamond pour être très précis) et qui possède un gros tempérament qui s'occupe de nos stages en M1. C'est une "femme de gauche" comme elle dit, une syndicaliste. C'est une passionnée. Elle est là pour nous apprendre les bases tant en droit de la presse ("pour pas vous faire arnaquer") qu'en écriture informative. 
    Mais en cet après-midi, elle ne nous tient pas par la main pour nous expliquer comment va se passer le stage et la sortie de l'école. Un stage a 800km de Bordeaux ? "C'est formateur". Problème de logement ? "Va falloir se débrouiller". Pas de permis ? "Va falloir se dépêcher". A toutes nos interrogations, il y a une réponse, plus démoralisante les unes que les autres. Ce discours fait écho aux mots du directeur la semaine dernière. On commence à saisir concrètement la difficulté et la précarité de notre futur métier. Faut-il en avoir peur ? Pas forcément selon les profs. En ce qui me concerne, sans être affolé, je me dis que ca va être bien plus compliqué que prévu. 

    La presse est un secteur en pleine mutation. Le papier attire beaucoup moins et les supports multimédia prennent le pas sur le reste. La "leçon inaugurale" distillée par Jean-François Fogel (qui a crée entre autre le site du Monde.fr), va dans ce sens. Il insiste, optimiste, sur le fait que les gens ont de plus en plus soif d'information et que les réseaux sociaux sont l'avenir du journalisme. La question du curseur réactivité / qualité de l'information n'est pas un véritable problème pour lui : on peut très bien annoncer une info incomplète rapidement quitte à la compléter ensuite. Pour lui, les gens qui lisent les infos en 140 signes sur Twitter ne seraient pas réfractaires à lire un grand papier plus complet sur le même sujet. Je ne suis pas de son avis. A mon sens, les gens ont envie de lire de l'info de plus en plus vite. Ils n'ont pas envie de comprendre, juste de tout voir le plus rapidement possible. Et eventuellement gratuitement ! Les gens veulent tout, tout de suite. La presse écrite, sa longueur, ses codes, sa difficulté d'approche est trop loin des préoccupations des gens. Même le meilleur journaliste n'y changera rien. C'est tout un système qui est à repenser. Mais là n'est que mon avis en entrant à l'école. Je ne demande que qu'on me prouve le contraire !

    Jean-François Fogel (photo site IJBA)

    La fin de la semaine dernière fut consacré à une grande conférence menée par un intervenant sur l'Histoire de la photographie. C'était très intéressant quoique un peu long sur la fin. En tout cas, la conf a donné envie a beaucoup de personne d'acheter un ancien appareil photo et des pellicules pour "prendre le temps de faire de la photo". Parler d'argentique, de Leica, de Robert Capa et autres grands photographes était passionnant et m'a donné l'impression de vraiment ralentir le temps. Je suis revenu à cette "époque" avec nostalgie et envie. Cette tentation du "c'était mieux avant" revient sans cesse. Loin du tumulte d'informations, loin des 250 milliards de photos prises en une seule année (c'était en 2007), loin des 72h de vidéos chargées sur Youtube toutes les minutes, loin des 2 millions de "j'aime" et de commentaires Facebook en moins d'1 min, loin des 300 milliards d'e-mails envoyés en 1 jour ... Bref, loin de cette modernité poussée à son paroxysme.

    Deux semaines à toute allure
    Le Leica

    La conférence prend fin vendredi matin. L'après-midi est le symbole de ce que je disais juste au dessus. On passe de la photo à l'ancienne et de son Histoire avec un grand H au trucage photo par Photoshop. Vous l'aurez compris, on est passé du coq à l'âne en quelques heures avec ce cours sur la maitrîse de Photoshop. Bon, je dis pas que j'ai pas aimé. Au contraire, j'ai trouvé ça vraiment bien. Mais quand on voit ce qu'on a vu avant, on peut pas s'empêcher d'y penser et de se poser une question légèrement anachronique : Qu'aurait-fait Robert Capa avec Photoshop ? Lui et ses planches contacts artisanales contre le clic de la souris "perfectionnisante"  ... 

    Petite photo d'un magasin trouvé sur Bordeaux, pas loin de l'école qui "colle" très bien à l'article. Ce n'est pas une charcuterie comme l'indique l'enseigne mais un magasin qui vend d'anciens appareils photos mais aussi des CD, vinyles etc ...

     

    Stages, photo et leçon inaugurale

    Prochain article rapidement pour vous exposer mes premiers "vrais" cours journalistiques avec au programme (en vrac) : écriture, sciences de l'info/com, analyse des médias et travail sur les sources de l'info. 

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    16kiwi64
    Mercredi 10 Octobre 2012 à 22:17

    Il est mort Fogel ? 

    Autant la photo du Leica est bien, autant, le gonze au milieu, on l'dirait pas vivant... ^^

    Depardon, même s'il a fait la photo du president, est très bien, je conseille...

    2
    -Dorine- Profil de -Dorine-
    Jeudi 11 Octobre 2012 à 00:17

    Ca fourmille ça fourmille, tous ces cours, ça a l'air super !!  =)

    3
    Finrod
    Jeudi 11 Octobre 2012 à 11:27

    Si twitter et les réseaux sociaux sont le futur de la presse, au secours!

     

    4
    jerome42 Profil de jerome42
    Jeudi 11 Octobre 2012 à 16:23

    Alors je prendrais une rouelle de vinyl svp...

    C'est là que "Minuit à Paris" de woddy Allen est utile, tu relativises mieux le "c'était mieux avant" ^^

    5
    -Dorine- Profil de -Dorine-
    Jeudi 11 Octobre 2012 à 20:13

    Bien vu Jé ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :