• Rubriques politique / faits divers / sport / justice : l'approche de la pratique

    Le second semestre à l'IJBA est organisé comme suit : 1 semaine sur 2 la promo (séparée en 3 groupes) bénéficie d'une initiation de 3 jours à une spécialité pour l'an prochain (TV / radio / presse écrite via la réalisation d'Imprimatur), les 2 autres jours étant consacrés à des cours magistraux (sociologie / économie ou éthique des médias / anglais). L'autre semaine est consacrée uniquement à des cours. Depuis le début de l'année, nous avons eu des intervenants qui sont venus nous parler de leur spécialité : la politique, les faits-divers, la justice et le sport. Description de chacune de ces interventions.

    Rubrique politique

    C'est un journaliste du Parisien spécialisé dans la politique depuis des dizaines d'années qui s'occupe de venir transmettre son savoir et partager son expérience. Il faut savoir que chaque intervention dure 1 jour et demi donc 9h (les cours à l'IJBA ayant tous une durée de 3h à raison de 2 par jour). On pourrait penser que c'est déjà beaucoup d'entendre parler de politique pendant 9h consécutives mais au final j'ai trouvé frustrant que l'intervenant ne reste pas plus.
    Didier Micoine est un journaliste qui connaît bien le monde de la politique et qui a couvert nombreuses élections présidentielles pour Le Parisien. Il sait donc de quoi il parle. Il nous explique comment traiter un sujet politique, comment parler avec eux, comment gérer la proximité pour ne pas qu'elle vire en "connivence". Il nous a également fait travailler sur le traitement d'un sujet politique par différents journaux pour voir les différences dans l'approche journalistique du métier. Tout ses propos sont illustrés par d'innombrables coupures de journaux qu'il fait passer dans la salle (ce qui va parfois me faire décrocher de son propos).
    On a pu également poser toutes les questions qu'on voulait. Je crois qu'on approche au plus près de la pratique par le contact franc et direct avec des professionnels. En ce qui me concerne, j'en ai beaucoup appris et regrette la durée un peu courte de cette intervention.

    Rubrique fait-divers

    Afin de parler fait-divers, l'IJBA a fait venir quelqu'un de Sud-Ouest. Jean-Michel Desplos est dans le fait-div depuis de nombreuses années. C'est un journaliste "à l'ancienne" et insiste, à raison, sur le fait d'aller toujours chercher nos histoires sur le terrain, de se déplacer pour connaître les gens, nouer des liens avec eux. Cette connivence avec les sources amène, selon lui, de bons résultats (comprendre : de bonnes infos) et donc de bons papiers.
    Il commence par nous lister toutes les sources qu'il faut aller voir lorsqu'on fait la "tournée" des faits-divers. Il fait tout le tour des services de police et gendarmerie. C'est intéressant quoique parfois complexe. Il revient aussi sur du vocabulaire notamment juridique pour ne pas se tromper dans les articles.

    L'IJBA a aussi eu droit à sa petite visite au commissariat de Meriadeck. Pendant une matinée, on a pu visiter l'endroit, parler avec certaines personnes (communication, police scientifique ...). Que nous a-t-on montré ? Une longue présentation des armes de la police avec à la clé une petite démonstration de tir sur le stand dans les sous-sols de la bâtisse. La police scientifique est aussi intervenue pour nous montrer leurs moyens et techniques "d'experts". On a aussi checké le centre d'appel du 17 de Bordeaux. Assez impressionnant de voir que si peu de fonctionnaires s'occupent de cela, le tout devant des écrans de caméra de vidéo-surveillance. J'aurai pensé qu'il fallait des dizaines et des dizaines de personnes pour centraliser tous les appels du 17. 
    Bref, la visite est intéressante mais vire parfois au discours de com' et à des moments je ne comprends pas trop pourquoi on est là (la présentation de la sécurité routière me laisse perplexe, mais passons)

    La séance se finit le soir. Jean-Michel Desplos indique gentiment qu'on peut venir faire la tournée des faits-divers avec lui si jamais on le souhaite. Pour prolonger le cours dans la pratique pure. J'apprécie l'initiative.

    Rubriques politique / faits divers / sport / justice : l'approche de la pratique
    Fait divers, mon amour

    Rubrique Justice

    Là encore, c'est un journaliste de Sud-Ouest qui vient à notre rencontre. On va rentrer un peu plus vite dans le vif du sujet. Yann Saint-Sernin pose quelques bases de droit, de procédure, de vocabulaire. Pas facile pour un journaliste de s'improviser prof (et surtout de droit) mais il s'en sort bien. Les choses trouvent vite leur place dans la tête de tout le monde même si quelques interrogations subsistent.
    Il faut aller vite car l'après-midi, RDV au Tribunal de Grande Instance de Bordeaux pour assister à une audience. Certains vont voir les comparutions immédiates, d'autres vont en audience économique et financière. Le but étant de faire un compte rendu à rendre le soir même. 
    Le lendemain, c'est correction des papiers dans un premier temps et 2 rencontres dans un second temps. La première avec la présidente du pôle économique et financier du TGI, Caroline Baret. On a pu parler de tous les sujets autour de la justice et du rapport avec les journalistes. Très intéressant quoique un peu court (1h30). La seconde rencontre pour finir la rubrique justice se fait avec une autre journaliste invitée par Yann Saint-Sernin. Là encore pertinent pour savoir comment construire un article autour d'un fait juridique.

    Rubriques politique / faits divers / sport / justice : l'approche de la pratique
    Le TGI de Bordeaux

    Rubrique sport

    C'est la dernière session des cours sur les différentes rubriques spécialisées qu'on peut trouver dans un canard. 2 journalistes de Sud-Ouest sont venus parler journalisme sportif. D'abord quelques explications sur leur métier mais ensuite et surtout beaucoup de questions. Trop court encore une fois puisque le matin, le directeur de l'IJBA avait tenu un cours sur l'histoire du commentaire de sport. Les 2 compères de Sud-Ouest sont là aussi pour nous expliquer le déroulement de la soirée qu'on va passer à l'IJBA. Il s'agit de faire un compte rendu du match de football du soir France-Allemagne. 
    Le match sera regardé à l'école et le papier rendu à 23h (soit 10 min après la fin du match). Il faut donc écrire le CR pendant que le match se joue. A la mi-temps et avant la fin du match. Les filles sont paniquées ! Du côté des sportifs, on est content ! On le sera moins à la fin du match car l'exercice est très difficile ! Que dire dans ce compte rendu ? Le résumé de Sud-Ouest le lendemain montre qu'il y a encore du boulot !
    Cet exercice, au demeurant ultra formateur, est aussi une manière de décider qui seront les 8 élèves retenus parmi les 11 volontaires pour aller travailler à Sud-Ouest en secrétariat de rédaction au service des sports 1 à 2 week end par mois. La décision est à venir.

     

    Rubriques politique / faits divers / sport / justice : l'approche de la pratique
    Thomas Muller, buteur mercredi

    Prochain article la semaine prochaine pour expliquer les initiations TV et radio.


  • Commentaires

    1
    Vendredi 5 Avril 2013 à 15:11
    Quelles sont les critères des élèves pour participer à cette travaille?
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :