• Rentrée en M2 - Bilan des stages d'été

    Comme prévu, j'ai attendu deux petites semaines avant d'écrire ce premier article de l'année. Déjà pour reprendre un peu mes marques à l'école que j'avais quittée en mai dernier juste au retour de Birmingham et pour voir un peu ce qu'on allait faire cette année.

    Après une réunion de rentrée où François Simon et l'équipe pédagogique ont passé en revue l'ensemble du programme de l'année, chaque spécialité a eu droit à sa petite réunion de pré-rentrée. Cette année, comme je l'ai déjà indiqué, chaque étudiant devra choisir une spécialité dans un support sur lequel il travaillera durant toute l'année. Les choix sont donc la presse écrite, la radio et la télévision.
    Chaque spécialité a ses propres caractéristiques et ses propres projets sur lesquels il faudra travailler : les presse écrite vont effectuer deux travaux phares de l'école, à savoir le magazine de quartier et Viso. Il s'agit de deux productions écrites, l'une sur un quartier bordelais (le mag de quartier portera cette année sur le quartier des Chartrons, mais on y reviendra) et l'autre à l'étranger (cette année, Viso sera délocalisé au Portugal). Les spé TV pourront, eux, collaborer à un magazine long intitulé "Avoir 20 ans en temps de crise" (là aussi on y reviendra en temps voulu). Les spé radio, pour leur part, auront la chance de collaborer avec les équipes de France Bleu Gironde chaque jour pendant les elections municipales de 2014. 

    Je ne poursuis pas plus mon propos en ce qui concerne les spécialités pour 2 raisons. La première est que celles-ci ne vont commencer qu'au début du mois prochain, la seconde est qu'en ayant choisi une spécialité parmi les 3 (radio), je ne serai pas légitime pour parler des autres. Je laisserai donc tribune ouverte à ceux qui voudront bien le faire. Bien evidemment, j'essaierai autant que faire se peut d'intégrer le quotidien des 3 spés dans ce blog. La tâche me semble d'ores et déjà ardue quand on voit nos emplois du temps. Il faudra combiner avec nos week end de travail à Sud-Ouest, la réalisation de nos mémoires et la préparation des concours de sortie organisés par certains médias. Mais là encore, on aura bien le temps de revenir sur tous ces points.

    Après un préambule bien plus long que prévu, j'entame sur le bilan des stages et un point de vue un peu plus long sur mon stage.

    ----

    Comme je l'avais espéré, l'IJBA avait organisé un grand debrief (en deux groupes) des différents stages effectués cet été. Plus particulièrement sur le stage long en Presse Quotidienne Régionale (PQR). J'ai été agréablement surpris de constater que la très grande majorité des stages s'étaient bien déroulé. Je m'attendais à plus d'accrocs, tant au niveau de l'adaptation à un territoire, qu'au niveau du type de presse pour lequel on travaille. Il faut bien le dire, la PQR ne fait pas (plus ?) rêver grand monde, notamment dans notre promo.

    Cet état d'esprit a-t-il changé avec le stage ? En majeure partie, non. Pour s'attarder sur mon cas personnel, je dirais que oui. Je ne suis pas entré avec une très belle vision de la PQR et j'en suis ressorti avec l'intime conviction qu'un changement était possible et que toutes les portes nous étaient ouvertes pour le mettre en route. Je vous épargnerai à nouveau le couplet de "la presse est en crise et doit se réinventer" pour me concentrer sur des faits.

    Mon stage d'été s'est déroulé dans une petite locale du Progrès dans la Loire (42). J'ai l'habitude de lire ce quotidien, notamment le dimanche, jour où mes parents l'achètent traditionnellement (une pratique restée courante au vu des chiffres de vente le dimanche). Avec le changement de format (réduction de la taille), le journal a aussi connu un changement éditorial pour plus de clarté et de cohérence. Avant d'y travailler, je n'avais jamais vraiment compris l'articulation de chaque page dans le journal, n'avais jamais prêté attention à tous les articles, les détails ... En bossant 2 mois pour un quotidien, on se l'approprie mieux ... au risque de ne plus voir ce qu'avant on trouvait incohérent en tant que lecteur. Au risque donc de ne plus se demander "que veut le lecteur ?" mais uniquement "comment je mets ça pour que ça m'arrange ?"

    J'ai trouvé ce stage très formateur car il nous met vraiment dans la peau de journalistes titulaires avec les avantages et les contraintes : trouver des idées de sujet, les traiter dans un temps limité, les "vendre" lors d'une conférence de rédaction, les défendre ... On apprend aussi les relations de travail entre journalistes, avec sa hiérarchie ... Ces choses là ne peuvent malheureusement pas s'apprendre à l'école.

    Alors que je ne me voyais pas du tout travailler dans la PQR après l'IJBA, je me suis posé la question après mon stage. Pourquoi pas un jour intégrer un titre de PQR et tenter de faire quelque chose de bien ? Car cette information ultralocale est celle qui est préférée par tout lecteur. La loi de proximité de l'information commande ce réflexe. On est intéressés par ce qui se passe près de chez nous. Le problème est que les journalistes et correspondants locaux se sont enfermés dans un genre d'habitude, de routine, qui paralyse un peu la PQR. Avec l'intention de ne pas bousculer un lectorat établi (et vieillissant disons-le), la PQR n'intéresse plus grand monde. Et cela est visible dans toute la France. Les chiffres de vente en témoignent bien. Les thèmes traités ne changent pas, les angles non plus ... Bref, peut-être qu'une vague de nouveaux journalistes volontaires est nécessaire pour apporter un oeil nouveau sur la PQR et changera cette situation. Il m'est impossible de l'affirmer. Mais je trouve qu'une telle évolution serait souhaitable. Au risque de voir la PQR péricliter et disparaître.

    ----

    J'ai fait bien plus long que ce que j'espérais. Je voulais également parler de mes cours de technique d'interview et d'enquête. Cela donnera lieu à un autre article en milieu de semaine prochaine car je ne veux pas faire un article trop long qui serait illisble (et barbant avouons-le !)


  • Commentaires

    1
    David14
    Vendredi 11 Octobre 2013 à 09:56

    Merci!!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :